Le réseau français d’éducation à la nature et à l’environnement

Natur’Actions

Contexte

Le FRENE est lauréat de l’appel à projets national “Jeunes et nature” lancé fin novembre 2021 par la Direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative (DJPEVA) à destination des associations et fédérations de jeunesse et d’éducation populaire nationales.

Objectifs

  • Mobiliser et accompagner des groupes de jeunes de 12 à 18 ans sur les enjeux de biodiversité et de nature
  • Accompagner les jeunes dans la définition de leur projet et des actions à réaliser,
  • Accompagner les groupes constitués dans l’évaluation des actions mises en place
  • Accompagner les groupes dans la communication des actions mises en place et des résultats obtenus.

Fiche technique

Date de début du projet : 2022

Partenaire financier

Contact
bruno-sf

Bruno LORIOT

07 84 60 83 96

Retours sur expérience du dispositif Natur'Actions

Les jeunes passent à l'action !
Des jeunes connectés Nature

Dans son champ d’actions de sensibilisation environnementaliste et d’éducation populaire, la Maison des Jeunes et de la Culture de Bernay (27) creuse son sillon à destination des jeunes. Adolescents et jeunes adultes vont s’imposer dans les années à venir comme des acteurs-ressources écoresponsables. La démarche « Les jeunes et la nature » cible les 12-25 ans dans un programme qui allie sensibilisation et mobilisation au service de l’environnement et marqueur du Développement Durable.

La sauvagerie, un club nature
pour les 11-14 ans en Haute-Loire

Proposé par Les Pieds à Terre, en HauteLoire, le club de La Sauvagerie se retrouve un dimanche par mois pour faire des activités sportives de plein air et développer des connaissances naturalistes.

Randonnée exploration de grotte pour présenter les chiroptères et l’utilisation des sentiers balisés, qui sont réaménagés. Balade à vélo le long de l’Allier pour y découvrir l’aqua faune. Sortie canoë et ramassage des déchets sur la rivière. Le projet motive les jeunes qui sont de plus en plus nombreux.ses à s’inscrire.

Finalité du projet

Cette action doit permettre de mobiliser et d’accompagner des groupes de jeunes de 12 à 18 ans qui mettront en place des actions concrètes en faveur des écosystèmes, de la biodiversité et de la nature, en partenariat avec des acteurs associatifs locaux. Ce projet vise la participation à l’éveil des consciences et à développer la responsabilité individuelle et collective pour favoriser la transition écologique et sociale.

Ces actions peuvent être menées en appui avec les éco-délégués des établissements scolaires, quand ces actions sont réalisées hors temps scolaire, c’est à dire dans le cadre de clubs, ou de projets basés sur le volontariat des collégiens ou des lycéens, en dehors des heures de cours. Le public des centres sociaux, MJC, accueils collectifs de mineurs (ACM) organisés par les collectivités ou les associations d’éducation populaire sont également un public cible potentiel de ce projet. Les projets peuvent également être portés en partenariat avec des structures socio-éducatives spécialisées, permettant ainsi au public en situation de handicap de s’impliquer dans des projets collectifs en lien avec la nature.

Dans le cadre de cet appel à projets, nous souhaitons accompagner au moins 5 000 jeunes dans cette démarche éducative à l’environnement.

Exemples d'actions

Création ou rénovation d’une mare, plantation de haies ou d’arbres, débroussaillage, balisage de sentiers de randonnée, restauration de petit patrimoine bâti, création d’un jardin ou d’un potager; construction d’aménagement favorisant la biodiversité dans des espaces communales, suivi d’un espace naturel privé ou communal….

Chaque action sera reliée à des enjeux de biodiversité, de changements climatiques, de ressources en eau ou de préservation des espaces naturels (milieux fragiles, milieux humides, milieux montagnards…).

L’éducateur à l’environnement veillera que chaque jeune comprenne bien le lien entre l’action mise en place et les enjeux et problématiques auxquelles l’action répond. De plus, des actions en milieu urbain pourront aussi être réalisées comme par exemple des végétalisations qui permettent de lutter contre les îlots de chaleurs, des coins nature pour servir d’îlots à la biodiversité…

Certains de ses projets pourront également s’inscrire dans la continuité éducative en s’articulant avec les établissements engagés dans les démarches E3D existantes après 2022.

Foire aux questions

Il n’y a pas de date limite. Vous pouvez déposer un projet tout au long de l’année. Au minimum, il faut qu’il soit déposé un mois avant sa réalisation pour avoir le temps de valider la convention.

Vous pouvez même vous inscrire plusieurs fois au fil des mois.

Les bilans doivent être retournés un mois maximum après la fin du projet.

Les bilans doivent tous être rendus pour le 31 décembre 2022. Cela nous laisse le mois de janvier pour rendre notre propre bilan finalisé à la DJEPVA.

Cette aide ne peut pas financer un projet en lui-même. Elle finance plutôt des actions qui existent déjà et seraient donc en partie financées ou bien lancer de nouveaux projets en profitant d’autres financements existants.

Non, le même groupe de jeunes ne peux recevoir qu’une fois l’aide de 35€ par jeunes, même si c’est pour deux projets différents.

Oui, mais seuls les jeunes de 12 à 18 ans pourrons bénéficier de l’aide

Au regard des spécificités du public accueilli par les IME, après échange avec la MENJS, le temps scolaire est également éligible

Il faut être adhérent en 2022 pour pouvoir participer. C’est possible même si c’est une nouvelle adhésion.

Le FRENE souhaite communiquer sur les projets réalisés sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter. L’ensemble sera également utilisé pour le dossier final du projet et pour compiler dans un même espace pour témoigner de la richesse et de la diversité des projets Natur’Actions 2022.

Téléchargements

Nous contacter

Vous pouvez nous laisser un message en utilisant le formulaire de contact ci-dessous